Les Bases du solfège

0 étudiant

Sommaire :

L’étude du solfège :
Les Notes :
Le Clavier :
La Partition et le Clavier :
Les Dièses :
Les Bémols :
En vidéo :
Le Quizz :


L’étude du Solfège


L’étude du Solfège présente trois difficultés principales :
– LA LECTURE DES NOTES : Difficulté pour l’oeil.
– L’INTONATION : Difficulté pour l’oreille.
– LE RYTHME : Difficulté d’exécution.

 

L’étude simultanée de ces trois éléments est une erreur pédagogique. Ne jamais travailler deux difficultés à la fois –


Clé de Sol


 

La Clé de Sol est placée au début de la partition. Elle forme un spirale avec une boucle au-dessus qui passe au centre de la spirale et se termine par une petite virgule. Elle part de la deuxième ligne ou se place la note Sol d’où son nom.

Les 5 lignes et les 4 interlignes forment ce que l’on appelle la Portée. C’est la réunion des cinq lignes sur lesquelles et entre lesquelles nous écrivons la musique.

 

 


Les Notes

Retour en haut ^


Nous écrivons la Musique au moyen de signes appelés NOTES. Les notes se placent sur la portée.

Nom des Notes :

Il y a sept noms de notes pour exprimer tous les sons.
Leurs noms sont :

 

– Do ou UT, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si. –

 

Ces notes forment une série de sons allant du grave à l’aigu que l’on nomme série ascendante. On peut ajouter une seconde série à la première, puis une troisième, une quatrième, etc.

– Si, La, Sol, Fa, Mi, Ré, Do ou UT. –

 

En prononçant le nom des notes dans l’ordre inverse, on obtiendra une série de sons allant de l’aigu au grave, que l’on nomme série descendante.

Le nom des notes est tiré de l’hymne de Saint Jean-Baptiste.


Les figures des notes


Il y a sept figures de notes qui sont :

  1. La ronde…………………………….
  2. La blanche………………………….
  3. La noire………………………………
  4. La croche…………………………
  5. La double croche……………..
  6. La triple croche……………….
  7.  La quadruple croche…………..

Lorsque plusieurs croches, doubles croches, triples croches ou encore quadruples croches sont les unes à la suite des autres, on peut remplacer les crochets par des barres unissant les croches ensemble (  ). On remplace par des barres au nombre égal de crochets ainsi deux barres pour les doubles croches, trois pour les triples croches et quatre pour les quadruples croches.


Le Clavier

Retour en haut ^


Le clavier du piano est constitué de touches blanches et de touches noires. Les touches noires sont par petits groupes de deux, puis de trois touches noires. Le Do se situe juste avant le petit groupe de deux notes noires.

À chaque touche correspond une note de musique nommée par une syllabe. Les touches noires portent deux syllabes, nous les appelons Dièse série ascendante, et Bémol série descendante.

 

 

 

 

 


La Partition et le Clavier

Retour en haut ^


Une partition destinée au piano est écrite sur un ensemble de deux portées. Sur la portée supérieure (Clé de Sol) sont inscrites les notes jouées avec la main droite, et la portée inférieure (Clé de Fa) comporte celles que la main gauche doit interpréter.

Découvrons tout d’abord la fonction de la portée supérieure clé de Sol. La première note est le Do médium, le quatrième Do sur le clavier en partant de la gauche. Il s’écrit sous la portée, sur une ligne courte et horizontale appelée << ligne supplémentaire* >>. L’emplacement des autres notes et aussi plus facile à retrouver : sous la première ligne se trouve le , sur la première ligne le Mi et dans le premier interligne le Fa, etc. (voir notation).

*Les lignes supplémentaires s’utilisent aussi pour d’autres notes dépassant les limites de la portée.

 

 


Les Dièses

Retour en haut ^


Vous l’avez constaté, les touches blanches sont séparées par des touches noires, à l’exception des notes mi / fa et de si / do. Prenons par exemple le Do médium la note noire juste au-dessus, se nomme Do dièse, nous avons exécuté un mouvement ascendant. Ce système, ainsi qu’un bon usage des touches noires, permet de créer des gammes de huit notes aux intervalles* réguliers, quelle que soit la note de départ.

*La distance qui sépare deux notes se nomme un intervalle.

 

 

 

 


Les Bémols

Retour en haut ^


Les bémols sont le mouvement contraire des dièses. Exemple, prenons cette fois-ci le , la note noire juste en-dessous se nomme Ré bémol, nous avons exécuté un mouvement descendant. Les signes placés devant les notes dièses (#) ou Bémols (b) se nomment une altération, ils modifient la hauteur du son de la note à laquelle ils sont affectés.

– Altération constitutive : dite également altération à la clé: elle se place en début de portée, immédiatement après la clé, sur la même ligne ou le même interligne que la note à modifier. Elle affecte toutes les notes du même nom.

– Altération accidentelle : elle se place devant la note qu’elle modifie et sur la même ligne ou dans le même interligne : elle affecte toutes les notes de même nom.

 


Le quizz solfège


Exercices en partition


Méthode niveau 1

Les détails ne sont pas renseignés

Formateur

User Avatar Didier

Gratuit